21 juin 2007

quelques généralités dix jours plus tard

Photo_061207_007Cette tour bleue a été un superbe pari.

D'abord de "fête dans la ville", Marcos et Macret sont tout de même des directeurs atypiques, ils osent miser. ce qui est de plus en plus rare dans le monde de la culture.

Un pari d'Etienne le directeur du CSC : il avait le pressentiment que pour pousser plus loin toute la saga qu'il ne cessait d'entretenir autour de la tour bleue, il fallait apporter des moyens extérieurs, sinon même des artistes extérieurs.

Sophie , Julia, Joël, Laure, j'ai la flegme d'écrire les noms en entier, ont été des formidables partenaires.

Ce n'est jamais évident de s'entendre avec des gens de théâtre ou d'autres artistes, nous avons rarement le même univers, ni le même style.
Or nous avons conçu ensemble cette oeuvre, sans heurts, avec de la crainte parfois,  mais je dis ils ont été grandioses de nous accepter comme ils l'ont fait.
Nous ne sommes pas commodes. Nous ne savons pas ce que nous voulons, mais nous savons ce que nous ne voulons pas.
ET vraiment ils ont assuré dans l'ombre un énorme travail avec avec les non professionnels.

Biff, dont je ne saurais sans doute jamais le nom, s'est investi là dedans jusqu'à épuisement.  Il assurait la technique et comme on sait dans ce genre d'évènement, la moindre faille technique et tout s'écroule.

Humainement ça a été quelque chose et j'aimerais citer tout le groupe des habitants, c'téaient eux, la chair, l'humain , le réel. L'émotion, c'étaient eux  et beaucoup de gens ont pleuré, car comme disait une de nos super syndicalistes Montbéliardaise:

Résistance, c'est le plus beau mot de la langue française

On n'est pas tombé dans le gnan gnan.

Nous avons réalisé ensemble un spectacle épique.

Posté par tavuki à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur quelques généralités dix jours plus tard

Nouveau commentaire